Volvo Cars va faire appel à la blockchain pour tracer le cobalt utilisé dans les batteries des véhicules électriques

Volvo Cars va faire appel à la blockchain pour tracer le cobalt utilisé dans les batteries des véhicules électriques
06/11/2019

Volvo Cars sera le premier constructeur automobile à utiliser la technologie blockchain pour établir à l’échelle mondiale la traçabilité du cobalt utilisé dans ses batteries. Cette annonce fait suite à la présentation, le mois dernier, du premier modèle tout électrique du constructeur, la XC40 Recharge.

La traçabilité des matières premières utilisées pour fabriquer les batteries lithium-ion, telles que le cobalt, est l’un des principaux défis en matière de durabilité à relever par les constructeurs automobiles. Volvo Cars s’engage en faveur d’une traçabilité complète, garantissant ainsi aux clients de pouvoir conduire des Volvo électriques en sachant que les matériaux utilisés pour les batteries proviennent de sources responsables.

La technologie blockchain, qui crée un réseau de données partagées transparent et fiable, renforce de façon significative la transparence de la chaîne d’approvisionnement des matières premières, étant donné que les informations sur leurs origines ne peuvent pas être modifiées sans que cela ne soit détecté.

Volvo Cars a maintenant conclu un accord avec ses deux fournisseurs mondiaux de batteries, le chinois CATL et le sud-coréen LG Chem, et des entreprises internationales leaders spécialisées dans la technologie blockchain, qui vise à mettre en œuvre la traçabilité du cobalt à partir de cette année.

Les entreprises technologiques Circulor et Oracle mettent en œuvre la technologie blockchain dans la chaîne d’approvisionnement de CATL après le succès du projet pilote mené cet été, tandis que le Responsible Sourcing Blockchain Network (RSBN – Réseau d’approvisionnement responsable basé sur la blockchain) déploie cette technologie, conjointement avec les spécialistes de l’approvisionnement responsable RCS Global et IBM, dans la chaîne d’approvisionnement de LG Chem.

«Nous sommes engagés depuis toujours en faveur d’une chaîne d’approvisionnement éthique pour nos matières premières», a déclaré Martina Buchhauser, directrice des achats chez Volvo Cars. «Grâce à la technologie blockchain, nous pouvons franchir une nouvelle étape en vue d’assurer la traçabilité complète de notre chaîne d’approvisionnement et de réduire tout risque associé, et ce, en étroite collaboration avec nos fournisseurs.»

Une blockchain (ou chaîne de blocs) est un registre numérique contenant une liste d’enregistrements reliés entre eux par cryptographie. Au sein des chaînes d’approvisionnement, la technologie crée des enregistrements de transactions qui ne peuvent pas être modifiés, tout en imposant un ensemble de règles communes définissant quelles données peuvent être enregistrées. Cela permet aux intervenants de vérifier et de contrôler les transactions en toute indépendance.

En l’espèce, les données enregistrées dans la blockchain incluent l’origine du cobalt, des caractéristiques telles que le poids et la taille, la chaîne de responsabilité et des informations établissant que le comportement des intervenants est conforme aux lignes directrices de l’OCDE concernant les chaînes d’approvisionnement*. Cette approche aide à établir la confiance entre les intervenants le long d’une chaîne d’approvisionnement.

Le mois dernier, Volvo Cars a lancé la XC40 Recharge, le premier modèle d’une future famille de voitures tout électriques sous la bannière Recharge. L’ambition du constructeur est que, d’ici à 2025, les voitures tout électriques représentent la moitié de ses ventes, les véhicules hybrides constituant l’autre moitié.

Le mois dernier, Volvo Cars a également lancé un ambitieux plan en faveur du climat, qui prévoit une baisse radicale des émissions de carbone de 40% par voiture d’ici 2025 et la poursuite de l’engagement en faveur de pratiques commerciales éthiques dans l’ensemble de ses activités et de sa chaîne d’approvisionnement.

CATL et LG Chem sont des fabricants de batteries de renom qui ont depuis longtemps fait leurs preuves en matière de fourniture de batteries lithium-ion pour l’industrie automobile mondiale. Ils répondent aux directives d’approvisionnement strictes de Volvo Cars en termes de leadership technologique, de responsabilité des chaînes d’approvisionnement, de réduction des émissions de carbone et de compétitivité des modèles de coûts.

Les accords conclus entre Volvo Cars, CATL et LG Chem portent sur la fourniture de batteries sur la décennie à venir pour la prochaine génération de modèles Volvo et Polestar, y compris la XC40 Recharge.

 

Diese Website verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Durch die weitere Nutzung der Website stimmen Sie dem zu. Um mehr über die von uns verwendeten Cookies zu erfahren, können Sie unsere RICHTLINIEN FÜR DATENSCHUTZ UND VERWENDUNG VON COOKIES aufrufen.

OK