Volvo Cars impose la vitesse limite de 180 km/h sur toutes les voitures pour souligner les dangers de la vitesse

Volvo Cars impose la vitesse limite de 180 km/h sur toutes les voitures pour souligner les dangers de la vitesse
04/03/2019

En tant que leader mondial de la sécurité, Volvo Cars envoie un signal fort sur les dangers inhérents aux excès de vitesse et limitera la vitesse de toutes ses voitures à 180 km/h à partir de 2020.

L’objectif de la société à l’horizon 2020, à savoir que plus personne ne sera tué ou grièvement blessé dans une nouvelle Volvo d’ici là, constitue, en matière de sécurité, l’une des volontés les plus ambitieuses de l’industrie automobile. Mais réalisant que la technologie ne pourra pas à elle seule atteindre pleinement cet objectif, Volvo Cars élargit désormais sa marge de manœuvre en mettant aussi l’accent sur le comportement du conducteur.

Les recherches menées par Volvo Cars ont révélé qu’en matière de sécurité, trois problèmes subsistaient et constituaient des failles dans l’ambition de la marque d’éradiquer tout risque de décès ou de blessés graves dans ses voitures. Et l’excès de vitesse en est l’un des principaux.

«Volvo est leader dans le domaine de la sécurité: nous l’avons toujours été et le serons toujours», souligne Håkan Samuelsson, président et CEO. «Grâce à nos recherches, nous savons où se situent les zones problématiques lorsqu’il s’agit d’éviter les risques de décès et de blessures graves dans nos voitures. Et même si les limitations de vitesse ne règlent pas tous les problèmes, elles valent la peine d’être appliquées ne serait-ce que pour sauver une seule vie.»

Outre la limitation des vitesses maximales, l’entreprise étudie également un système qui, en associant un contrôle intelligent de la vitesse et une technologie de géorepérage (geofencing), permettrait à l’avenir de limiter automatiquement la vitesse aux abords des écoles et des hôpitaux.

«Nous voulons ouvrir le débat suivant: les constructeurs automobiles ont-ils le droit, ou peut-être même une obligation d’installer dans les voitures une technologie qui modifie le comportement de leurs conducteurs, afin de lutter contre des facteurs tels que l’excès de vitesse, la conduite sous influence ou la distraction», ajoute M. Samuelsson. «Nous n’avons pas de réponse définitive à cette question, mais nous pensons que nous devons mener le débat et agir en pionniers.»

Au-delà de certaines vitesses, le problème est que la technologie de sécurité embarquée et le design judicieux de l’infrastructure ne suffisent plus à éviter les blessures graves et les décès en cas d’accident. C’est la raison pour laquelle des limites de vitesse sont appliquées dans la plupart des pays occidentaux. Il n’en reste pas moins que l’excès de vitesse reste omniprésent et demeure l’une des causes les plus courantes de décès sur la route.

Chaque année, des millions de personnes sont verbalisées pour excès de vitesse et les données relatives aux accidents de la circulation et émanant de la National Highway and Traffic Safety Administration montrent que 25 pour cent de tous les décès survenus sur la route aux États-Unis en 2017, étaient dus à des excès de vitesse.

Les gens ne voient tout simplement pas le danger lié à la vitesse, dit Jan Ivarsson, l’un des principaux experts sécurité de Volvo Cars.

«En tant qu’êtres humains, nous comprenons tous les dangers liés aux serpents, aux araignées et à la hauteur. C’est beaucoup moins le cas quand il s’agit de vitesse», ajoute M. Ivarsson. «Dans certaines situations de circulation, les gens roulent souvent trop vite sans pouvoir réellement adapter leur vitesse en fonction de cette situation et de leurs propres compétences en tant que conducteurs. Nous devons aider les gens à améliorer leur attitude et à prendre conscience des dangers de l’excès de vitesse.»

Au-delà de l’excès de vitesse, deux autres problèmes font barrage à notre objectif. L’un deux, tout aussi évident (et tout aussi difficile à éradiquer) que l’excès de vitesse est la conduite sous influence. Dans de nombreux endroits du monde, conduire sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue est illégal. Cela reste pourtant l’une des principales causes de blessures et de décès sur la route de nos jours.

Le troisième problème est la distraction. Les conducteurs distraits par leurs téléphones portables ou non totalement concentrés sur la conduite pour toute autre raison, provoquent aussi de nombreux accidents mortels. À de nombreux égards, ils sont tout aussi dangereux que les conducteurs ivres.

Le 20 mars à Göteborg en Suède, Volvo Cars présentera des idées pour lutter contre la conduite sous influence et la distraction, lors d’un événement spécial dédié à la sécurité.

 

 

Diese Website verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Durch die weitere Nutzung der Website stimmen Sie dem zu. Um mehr über die von uns verwendeten Cookies zu erfahren, können Sie unsere RICHTLINIEN FÜR DATENSCHUTZ UND VERWENDUNG VON COOKIES aufrufen.

OK