Volvo Cars approuve la Charte du G7 sur les plastiques dans les océans dans le cadre de son engagement précurseur dans l’industrie en faveur de la réduction de la pollution plastique

Volvo Cars approuve la Charte du G7 sur les plastiques dans les océans dans le cadre de son engagement précurseur dans l’industrie en faveur de la réduction de la pollution plastique
24/09/2018

Volvo Cars, le constructeur automobile premium, participe au G7 Ocean Partnership Summit, l’un des plus grands sommets mondiaux sur l’environnement. Volvo Cars, seul constructeur invité à ce sommet du G7, confirme ainsi sa place de chef de file de l’industrie en matière de développement durable.

Ce sommet organisé à Halifax (Canada) réunit des gouvernements, des entreprises et des ONG. Volvo Cars soutiendra et souscrira officiellement à la Charte du G7 sur les plastiques dans les océans avant de présenter son propre programme de développement durable dans le détail, y compris sa récente ambition sur les plastiques dont le but est d’accroître sensiblement la part des matériaux recyclés utilisés dans ses nouveaux modèles.

Volvo Cars a adopté l’un des programmes de développement durable les plus ambitieux de l’industrie automobile et l’a assorti d’un objectif clair : réduire et minimiser son impact environnemental global. La réduction de la pollution plastique et l’utilisation croissante de matériaux recyclés dans ses voitures est l’un des piliers de cette stratégie.

La charte du G7 engage les gouvernements à prendre des mesures concrètes et ambitieuses pour lutter contre le problème mondial de la pollution des océans par les plastiques, notamment à travers la promotion du recours aux matériaux recyclés et la réduction de la pollution plastique en général. Volvo Cars est le premier et unique constructeur automobile à approuver la charte.

« Notre approche globale du développement durable va résolument dans le sens de la Charte du G7 sur les plastiques dans les océans, et cette adhésion s’inscrit tout naturellement dans le prolongement de notre démarche », affirme Maria Hemberg, Vice-Présidente senior, Directrice juridique du Groupe et Présidente du Conseil de développement durable de Volvo Cars.

En début d’année, l’entreprise a annoncé qu’elle entendait, à l’horizon 2025, porter à 25 % la part des plastiques issus de matériaux recyclés utilisés dans chaque nouvelle Volvo. Pour prouver la viabilité de cette ambition, Volvo Cars a construit une version spéciale du SUV hybride rechargeable XC60 T8 démontrant qu’il est possible d’intégrer davantage de matériaux recyclés dans ses véhicules sans compromettre la sécurité ni la qualité. Les premiers échanges avec les fournisseurs spécialisés concernant son ambition en matière de plastiques recyclés sont prometteurs.

La dernière édition de la Volvo Ocean Race était aussi placée sous le signe de la lutte contre la pollution plastique des océans. Cet engagement se concrétise par le financement par Volvo Cars de travaux de recherche sur la santé des océans dans le cadre de cette célèbre course à la voile ainsi que par l’organisation couronnée de succès de plusieurs dizaines d’événements de nettoyage des plages aux quatre coins du monde avec la participation de milliers de collaborateurs de Volvo Cars.

Volvo Cars s’est aussi engagé à réduire la pollution plastique au sein même de ses bureaux et de ses usines. L’entreprise a lancé un processus d’élimination totale des plastiques à usage unique de ses bureaux, cantines et événements d’ici fin 2019. Chaque année, le programme permet le remplacement de plus 20 millions d’articles en plastique à usage unique tels que les gobelets, contenants alimentaires et couverts par des options plus durables, notamment des produits biodégradables en papier, en pâte à papier ou en bois.

Plus largement, Volvo Cars s’est engagé à réduire l’impact environnemental tant de ses produits que de ses opérations. En 2017, l’entreprise a annoncé son intention, inédite dans l’industrie, d’électrifier tous les nouveaux modèles Volvo lancés après 2019. Au printemps dernier, Volvo Cars a renforcé cette stratégie en déclarant prévoir de réaliser 50 % de son chiffre d’affaires mondial grâce aux véhicules 100 % électriques d’ici à 2025.

Quant à ses opérations, Volvo Cars entend devenir une entreprise climatiquement neutre à l’horizon 2025. En janvier dernier, son usine de moteurs de Skövde, en Suède, est d’ailleurs devenue son premier site climatiquement neutre.

 

Diese Website verwendet Cookies, um die Nutzerfreundlichkeit zu verbessern. Durch die weitere Nutzung der Website stimmen Sie dem zu. Um mehr über die von uns verwendeten Cookies zu erfahren, können Sie unsere RICHTLINIEN FÜR DATENSCHUTZ UND VERWENDUNG VON COOKIES aufrufen.

OK